Ma meilleure ennemie, pour (presque) toute la vie !
En couverture »

Comme presque tout le monde, Mélanie a eu une pire ennemie et la sienne était, Kallina Mirorr ! Mais un jour, elle en a eu assez ! Plus question d’être sa souffre douleur malgré sa gêne ! La guerre était-elle déclarée ?

Lire la suite »
Accueil » Vivre au Québec

Vive les Canadiens de Montréal !!!!!!

Quand la fièvre des séries éliminatoires de la coupe Stanley s’empare de la grande agglomération de Montréal.

The 1992-93 Canadiens team posing with the Stanley Cup. No team from Canada has won it since.En sillonnant les quartiers résidentiels, en arpentant les trottoirs, les rues, les bars et les centres commerciaux de la grande région de Montréal, il fait chaud au cœur de voir à quel point les citoyens sont contents de voir leur équipe de hockey participer aux séries éliminatoires de la coupe Stanley. Cette fièvre du Hockey s’empare de tout le monde : les jeunes, les vieux, les hommes, les femmes, les enfants, les sportifs, les non sportifs, tout le monde !

Le hockey sur glace est le sport roi au Québec et au Canada. C’est un jeu pratiqué sur une patinoire, où s’affrontent deux équipes de patineurs qui utilisent des bâtons recourbés pour pousser une petite rondelle dans le but de l’équipe adverse. Comme tous les autres sports, il rassemble la population dans sa mosaïque ethnoculturelle. Toutes les franges de la population se reconnaissent dans l’équipe qui est composée de francophones, d’anglophones, et d’allophones. On y retrouve des québécois de diverses origines et d’immigrants venus de divers horizons. Cette diversité fait en sorte que l’ensemble de la population soutienne son équipe peu importe les raisons. Cette ferveur populaire on la sent et surtout on la voit. Eh oui ! Chers amis, partout en ville c’est le festival des fanions accrochés aux automobiles et arborant le « CH », sigle du Club Canadien de Montréal. Dans tous les magasins, les produits dérivés portant le sigle de l’équipe disparaissent comme des petits pains : Chandails, casquettes, drapeaux, tasses… Les citoyens ont leur équipe tatouée sur le cœur et sur des objets représentatifs. Pour la petite anecdote, en allant conduire mon fils à son cours de natation dimanche dernier, pendant que nous attendions dans le vestibule que le cours se termine, les participants au cours suivant nous ont rejoint. Il s’agit d’un cours pour enfants de moins de deux ans. Les parents vont donc s’immerger dans les eaux de la piscine avec leur enfant dans les bras. En enlevant le manteau d’hiver de la première participante qui selon moi n’avait pas plus qu’un an, nous avons découvert qu’elle portait un survêtement aux couleurs du « CH » (Bleu, blanc et rouge à cause des origines françaises de la majorité des québécois). La petite demoiselle portait sur son dos le nom de Saku Koivu qui n’est nul autre que le capitaine de l’équipe des Canadiens de Montréal ! Le second enfant, un petit garçon d’environ deux ans portait lui, le nom de la grande vedette russe de l’équipe, Alex Kovalev … C’est cela mesdames et messieurs la fièvre du hockey à Montréal, personne n’est en reste, pas même les bébés. Il faut dire qu’après plusieurs saisons d’attentes (la dernière coupe Stanley a été gagnée en 1993) c’est la première fois que l’équipe a de réelles chances de l’emporter.

Petit détour historique :

2007 Stanley Cup WallpaperLa coupe Stanley (du nom de Frederick Arthur Stanley, Lord of Preston, 6ème Gouverneur Général du Canada, qui fut nommé par la reine Victoria le 11 juin 1888.) est le trophée le plus prestigieux et riche en histoire du sport professionnel. Il a été offert en 1893 par le Gouverneur Général. Il devait récompenser l’équipe gagnante du Dominion canadien. La première équipe à remporter la coupe de lord Stanley fut l’Association Athlétique Amateur de Montréal en 1893. En 1910, on a exclu les clubs amateurs de la compétition, la coupe est donc devenue le symbole de la suprématie au hockey professionnel. Entre 1918 et 1926, elle a été remise au gagnant d’un championnat entre les vainqueurs de la Pacific Coast Hockey Association (PCHA), la Western Canada Hockey League (WCHL) et la Ligue Nationale de Hockey (LNH). Par la suite, elle a été la récompense exclusive de cette dernière ligue crée le 22 novembre 1917.

Aujourd’hui, la ligue nationale est composée de 30 équipes classées en deux conférences :

La conférence de l’Est avec :
Buffalo, New Jersey, Atlanta, Ottawa, Pittsburgh, TampaBay, New York Rangers, New York Islanders, Toronto, Montréal, Caroline, Floride, Boston, Washington, Philadelphie.

La conférence de l’Ouest avec :
Detroit, Anaheim, Vancouver, Nashville, San Jose, Dallas, Minnesota, Calgary, Colorado, St Louis, Colombus, Edmonton, Chicago, Los Angeles, Phoenix.

Le Club de Hockey Canadien est une des plus anciennes équipes de la ligue nationale et sans aucun doute, la plus prestigieuse. En effet, les Canadiens ont remporté 24 coupes Stanley (23 dans la LNH). On retrouve très loin derrière eux les Maple Leafs de Toronto avec 13 coupes. Le Canadien possède aussi le record pour le plus grand nombre de championnats consécutifs, soit 5, de 1956 à 1960.

Le Canadien de Montréal a été fondé en 1909. On voulait à l’époque donner une saveur française au hockey à Montréal, qui était alors représenté uniquement par les Anglais. Il y avait les Shamrocks, les Wanderers, les Victorias et un peu plus tard, les Maroons de Montréal … Ironiquement, le premier propriétaire du Canadien, J. Ambrose O’Brien, n’était ni français, ni de Montréal. Entre 1909 et 1916, le nom de l’équipe de hockey francophone de Montréal est passé de « Club Canadien » à « Club Athlétique Canadien » et finalement à « Club de Hockey Canadien » lors de son entrée dans la ligue nationale de hockey. C’est d’ailleurs ce dernier nom qui est représenté par le logo « CH » sur le gilet du Canadien.

Aujourd’hui encore, le propriétaire du club est un citoyen américain du nom de George N. Gillett Jr. Toutefois, le Directeur général, Bob Gainey a été dans l’ordre, joueur dans l’équipe, capitaine de l’équipe, entraineur et Directeur général, puis Directeur général. L’entraineur actuel Guy Carbonneau a été joueur du Canadien de Montréal et capitaine de son équipe. Tous les deux ont gagné de nombreuses coupes Stanley en carrière et avec le Canadien de Montréal. C’est donc une équipe du tonnerre qui dirige le club actuellement. Leur rage de vaincre et leur mentalité de gagnant de plusieurs coupes Stanley ils ont su la transmettre aux jeunes qui jouent aujourd’hui pour le Club Canadien de Montréal. Tout cela pour le plus grand bonheur des amateurs qui remplissent soir après soir le Centre Bell, haut temple du hockey à Montréal, ainsi que les nombreux bars sportifs. Que de tonnes de saucisses hot-dog et d’ailes de poulet sont dévorées pour la circonstance, le tout bien arrosé de bière ! C’est la fête aussi dans les chaumières, devant la télévision, en famille ou avec des amis. Pour la circonstance, on mange du fast-food, on grignote, on boit et on crie pour encourager nul autre que les Canadiens de Montréal !!!

13 commentaires »

  • LU dit :

    A VOIR

  • gisele (author) dit :

    C’est vraiment beau à voir !

  • Fan du CH dit :

    horra la coupe cette année

  • gisele (author) dit :

    Eh oui cher ami, notre équipe est bien meilleure cette année. J’ai hâte d’être en séries éliminatoires. En tout cas, cet hiver, je ne risque pas de m’ennuyer !

  • eric dit :

    (Y) aye on nest en route on na 7 points sur 8 lets go les gars on nes bon (Y) on va la gagne la coupe (Y)

  • eric dit :

    on nest les<

  • kev dit :

    on nees les meilleure du monde entier avoué

  • noe dit :

    😀 on est trop bon pour les uatres ils faut qu on gagne la coupe stanley!!(8) EN CHANTANT HEY HOÉHOÉHOÉHOÉ GO HABS GO ON VA GANER EN CHANTANT HEY HOÉHOÉHOÉHOÉ GO HABS GO LA COUPE STANLEY(8) … 🙂 (L)

  • bebe dit :

    :-S Salut et doucement les gars, je suis aussi enthousiaste que vous mais gardons nous une petite gêne ; on est tout de même tout juste en début de saison ! Au fait, vous rappelez-vous des Sénateurs l’an dernier ?

  • CFLman dit :

    Pierre Boivin : coup en bas de la ceinture ?

    Entendons nous bien sur ceci, ce texte n’est pas un article anti Canadien mais un article qui dénonce une injustice. Je suis moi-même un «fan» des canadiens. Cela ne veut pas dire que l’organisation est parfaite pour autant et que ses décisions sont toujours irréprochables.

    Il y a deux journalistes (Jean-François Bégin et Bertrand Raymond) il n’y a pas longtemps qui e sont questionnés sur le choix de la date du 22 novembre pour élever le chandail no.33 du Canadien dans les hauteurs du Centre Bell. Bien sûr il n’y a pas de problème de mettre Patrick Roy parmi les grands joueurs du club de hockey Canadien. Sauf que… c’est juste la veille de la Coupe Grey. Or la date de la Coupe Grey est connue depuis très longtemps (2 ans). En plus elle se jouera à Montréal et ça n’arrive pas souvent. Les retombées économiques pour Montréal sont importantes. La possibilité de voir nos Alouettes se battre pour l’obtention de se trophée est excellente. Comment Pierre Boivin peut il justifier une décision aussi néfaste envers l’organisation des Alouettes et les amateurs de football ? Qu’est ce que les Alouettes lui ont-ils fait pour s’attirer ce comportement si discourtois et inconsidéré ? Le centième anniversaire des Canadiens leurs donnent-ils le droit morale de piller sur les autres ?

    Le choix de Pierre Boivin est basé sur une formule qui a plus à voir avec de la superstition de la «quétainerie» ou encore de l’enfantillage que du désir de donner le plus grand coup de pouce que l’on peu à l’économie montréalaise et surtout d’encourager le plus possible une équipe professionnelle locale. Voici donc l’excuse de Pierre Boivin pour nuire aux activités cruciales de la Coupe Grey. «22ième jour du 11ième mois (22+11=33). Jose espéré que M. Boivin n’est pas sur un «power trip» et que ce n’est qu’une simple oublie de sa part et qu’il va rectifier vite la situation. Si non nous pourrons nous interroger sur la véritable personnalité de l’homme et de ses vraies intentions…

    La direction du Canadien veut elle faire du sabotage ?

    Plusieurs pensent que c’est du très mauvais goût, voir inexcusable. Larry Smith le président des Alouettes est avec raison d’être en beau fusil. M. Boivin semble s’obstiner à ne pas changer cette date. Dans la semaine cruciale des activités de la Coupe Grey, Pierre Boivin cherche à s’accaparer d’une large part de l’attention médiatique !

    «Ce n’est pas très professionnel, répète le patron des Alouettes, et c’est un manque de respect. Nous respectons beaucoup l’Impact et le Canadien et nous voulons que le sport connaisse du succès à Montréal, mais il ne faut pas semer la confusion dans le marché et c’est ce que fait le Canadien.» Larry Smith dans La Presse.

    110% y a même dédié 5 minutes sur ce sujet. Un commentaire de Pierre Pagé qui minimise l’action du président du Canadien mais qui n’étonne personne venant de lui : «La petite crisette de Larry Smith» suivit par «Pierre Boivin à appeler Larry Smith pour s’excuser»

    Que valent les excuses quand ce n’est pas suivit de réparations des possibles torts subit ? Ce n’est pas aux débatteurs de 110% ou des journalistes de juger à quel degré les Alouettes subiront des dommages dû à cette décision inconsidérée de Pierre Boivin. On ne connaît pas toutes les implications. Nous ne somme pas dans leurs souliers. Si Larry Smith manifeste ouvertement son mécontentement dans les médias face a une organisation aussi adulée chez nous que le Canadien de Montréal, c’est qu’il y a des raisons très sérieuses. Connaissant l’homme, Larry Smith est très loin d’être un plaignard. En fait il est tout le contraire d’un pleurnichard !

    La simple politesse exige qu’en on cause des torts, ont faits tout pour les réparer. D’autant plus que c’est très possible de le faire. Oui ça va causer quelques inconvénients aux Canadien, une réorganisation, mais ce sont eux qui ont manqué de jugement, pas les Alouettes. Pourquoi c’est aux Alouettes de payer pour la décision irréfléchie de Boivin ?

    Parmi les torts connus, les Alouettes jouent à guichet fermé mais dans un petit stade. Ils perdent de l’argent. Les Alouettes compte sur ce match pour se renflouer et financer les rénovations au stade McGill pour y ajouté le maximum de sièges qu’on leur permet de 20,202 à 25,000 sièges. Vous comprenez bien que c’est une occasion unique pour l’organisation. Ils ne veulent rien qui leurs barrent la route. En plus, cela devrait être en temps normal, la plus importante présence médiatique de l’année pour Montréal et la LCF donc pour NOTRE football, c’est NOTRE semaine, est-ce trop demander ?

    Ce qui est très inquiétant c’est le silence de M. Boivin. Rien n’empêche par exemple le Canadien de remettre à la semaine suivante ou une autre cette cérémonie tant attendue. Rien n’empêche Pierre Boivin d’éviter de faire du tort à une équipe Montréalaise qui a connue toute une saison de football et qui le mérite amplement. Le Journaliste Jean-François Bégin de La Presse a eut raison de ce pencher sur ce comportement étrange de la direction du Canadien qui est déjà gras dure pour ce qui est de l’attention médiatique. Jean-François a aussi laissé entendre que Notre football était souvent victime d’injustice. Il a rejoins CBC et le réseau affirme que c’est le canadien seul qui a décidé de la date du retrait du chandail de Patrick Roy. Ce n’est donc pas une décision du réseau de télévision mais du bureau de Pierre Boivin.

    Les Alouettes ne sont nullement des compétiteurs du Canadien

    Certain ont apporté l’idée frivole pour excuser l’attitude de Pierre Boivin que c’est pour nuire à un compétiteur. Voyons donc !… C’est deux sports complètements différents. La LCF na pas du tout les mêmes moyens financier que la LNH. De plus, avec le match hors concours, à la possibilité de jouer 3 matchs de séries, c’est un maximum de 23 matchs par année donc près de la moitié sont joués avant que la saison de hockey ne débute ! Rares sont les matchs qui entre en conflits avec ceux du hockey. Beaucoup de match se jouent en après-midi au football alors que c’est en soirée au hockey.

    Le Canadien un bon citoyen corporatif ?

    «Éviter de piler inutilement sur les plates-bandes d’un rival qui n’en est même pas un.» La Presse

    Gorges Gilette voulait tous faire pour sauver le Grand Prix du Canada. Le moment se présente de joindre la parole aux actes. Pierre Boivin et lui devraient se montré de bons citoyens corporatif et tout faire pour que l’attention des médias soit dirigé sur les activités de la Coupe Grey et que cela soit un succès sportif autant qu’économique pour Montréal. On a plus l’impression dans ce dossier que la direction du Canadien a agit en parfait égoïste.

    Quand les Alouettes furent vainqueur de la Coupe Grey en 2002, la direction avait invité des joueurs au centre de la patinoire avant un match des Canadiens. Je me souviens très bien que la foule était partie pour une très longue ovation et que l’annonceur avec prématurément écourté le tout. «Le Canadien veut voler le show aux Alouettes, il veut monopoliser l’attention des médias deux jours avant la coupe Grey» nota Jean-François Bégin dans la Presse. Si c’est l’agenda caché de Pierre Boivin, c’est un véritable coup en bas de la ceinture. C’est à ce demandé si Pierre Boivin cherche à se transformer en une espèce de petit Bernie Ecclestone. Il y avait pourtant aucune crainte à avoir comme on dit: «la ville est hockey». Si Pierre Boivin le désir, il est encore temps de remédier à la situation avant que les Alouettes ne paient pour sa décision. Pierre as la politesse de corriger cette affront fait pour NOTRE football et cette injustice inutile faite aux Alouettes.

  • bebe dit :

    Hi CFLman :-O ,

    Je comprends ta frustation et je la partage en partie. C’est vraiment incroyable que la direction du CH ait fait preuve d’aussi peu de classe dans cette affaire. Mais comparer Pierre Boivin à Bernie Ecclestone, c’est un peu fort :-[ !

    Le mal est maintenant fait et il ne reste qu’à espérer que le moment venu les média ne cèderont pas à la facilité et qu’alors la Coupe Grey et la CFL auront droit à toute la couverture qu’elles méritent durant la semaine du 22 novembre :-(. On sait déjà que le retrait du chandail de Patrick Roy ne risque pas de problème de cette nature … 🙂

    Les Alouettes et les Canadiens sont deux organisations et deux traditions bien ancrés dans le paysage de Montréal et à mon avis, la plupart des partisans sont d’abord des amateurs de sports …

    Vivent le CH, les Alouettes et les méritants Impacts (8) (8)

  • B. dit :

    Let it puck!
    http://www.youtube.com/watch?v=LM76ZMaCfJ0

    Donnez nous votre opinion.
    Go habs go !

    B.

  • emmanuelle dit :

    Bonjour,
    Je me présente Emmanuelle, je suis journaliste pour une émission de témoignage sur TF1, 1ere chaine sur le paysage audiovisuel français.
    Dans le cadre de notre émission qui va se dérouler au Québec, je recherche des couples ou des membres d’une famille qui s’aiment, dont l’un a une passion trop envahissante pour le hockey.
    Marre d’avoir Un fan de hockey des Canadiens de Montréal à la maison.. ? 🙂

    Peut être vous ou quelqu’un de votre entourage est concerné(e) ?

    Contactez moi : Emmanuelle 00 33 1 41 41 69 23 ou ecruz.cpi@tf1.fr

Laissez votre message !

Rédigez votre message ci-dessous ou créez un rétrolien depuis votre propre site web. Vous pouvez aussi suivre les réponses via le flux RSS.

Pas de spam SVP.

Vous pouvez utiliser ces tags :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les Gravatars sont activés sur ce site. Afin d'en utiliser veillez-vous renregistrer à Gravatar.com.