Ma meilleure ennemie, pour (presque) toute la vie !
En couverture »

Comme presque tout le monde, Mélanie a eu une pire ennemie et la sienne était, Kallina Mirorr ! Mais un jour, elle en a eu assez ! Plus question d’être sa souffre douleur malgré sa gêne ! La guerre était-elle déclarée ?

Lire la suite »
Accueil » Le coin lecture, Réf-NBG

Éssila et Élla – Le triomphe de l’amour, Épilogue …

Éssila et Élla avaient grandi ensemble dans le quartier d’Akébé Poteaux à Libreville. Les concessions de leurs parents étaient voisines; ils se connaissaient donc depuis toujours. Éssila était une petite fille frêle et espiègle. Sa gentillesse, son exubérance et sa grande beauté faisait d’elle l’enfant chérie de tout le voisinage. Bien qu’étant une fille unique extrêmement choyée (son père était directeur d’une très grande banque et sa mère une riche héritière d’une famille aristocratique de la place), Éssila était bien élevée, humble et généreuse. Élla, dernier né d’une famille de 11 enfants était le fils gâté d’un politicien du pays et d’une mère professeur d’anglais. Il était turbulent, égoïste et se souciait très peu des autres. Il était par dessus le marché bagarreur et colérique.

Éssila et Élla était les meilleurs amis du monde. Avec Éssila, Élla était inspiré et cherchait sans cesse à la surprendre agréablement. Lorsqu’à 14 ans Éssila fut menstruée, sa mère la mit en garde contre les garçons qui pouvaient être attirés sexuellement par elle. Cette dernière répétait sans cesse qu’elle se méfiait de tous les garçons et qu’elle considérait Élla comme le frère qu’elle n’avait jamais eu. Cette certitude fut toutefois ébranlée lorsqu’Éssila eut 15 ans. L’amitié laissa peu à peu sa place à une véritable passion amoureuse. Par peur de la réaction de ses parents, Éssila fit promettre à Élla de ne rien laisser transparaitre de cette situation pendant deux ans. Quand Éssila l’annonça à ses parents la veille d’entrer à l’Université à 17 ans, son père courroucé convoqua Élla et celui-ci dû lui promettre qu’il ne ferait jamais volontairement souffrir Éssila. Élla pourra-t-il tenir sa promesse ? C’est ce que vous découvrirez bientôt dans ce roman dont le manuscrit se trouve actuellement entre les mains des éditeurs.

Écrire ce roman fut un beau projet que j’ai eu énormément de plaisir à mener jusqu’à son terme. Vous vous en rappelez ? Des extraits des premiers chapitres de ce projet furent présentés ici même et vos commentaires et encouragements semaine après semaine ont été appréciés. Je tiens à vous exprimer ici ma plus profonde gratitude. Je vais continuer à travailler sur d’autres projets de romans et vos commentaires seront toujours souhaités et très attendus. Dans le moment, au plaisir de vous retrouver sur les traces de Beyala ou les rêves brisés.

Laissez votre message !

Rédigez votre message ci-dessous ou créez un rétrolien depuis votre propre site web. Vous pouvez aussi suivre les réponses via le flux RSS.

Pas de spam SVP.

Vous pouvez utiliser ces tags :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les Gravatars sont activés sur ce site. Afin d'en utiliser veillez-vous renregistrer à Gravatar.com.