Ma meilleure ennemie, pour (presque) toute la vie !
En couverture »

Comme presque tout le monde, Mélanie a eu une pire ennemie et la sienne était, Kallina Mirorr ! Mais un jour, elle en a eu assez ! Plus question d’être sa souffre douleur malgré sa gêne ! La guerre était-elle déclarée ?

Lire la suite »
Accueil » Deci deçà ..., Réf-NBG

Journée Internationale de la Femme

Le huit mars a été consacré journée internationale  de la femme par l’ONU. Est-ce un signe de reconnaissance de notre valeur et de notre travail ? Peut-être. Mais, sans basculer dans le discours féministe, force est de constater que les femmes doivent encore lutter aujourd’hui pour l’égalité des droits, l’équité salariale et plus de justice sociale. Depuis la nuit des temps, les règles dans la société ont été établies par des hommes pour les hommes. Cela a conduit à toutes les injustices qu’on a vécues et que bien d’autres femmes vivent encore. Et pourtant, on se complète si bien.

Tiens par exemple, un homme a pour toutes les situations une vision globale. Il trace les grandes lignes, il s’occupe de l’achat de la maison…il se fait respecter dans son travail sans avoir à faire un effort particulier pour cela. Pourtant, lorsqu’il vit en couple, chez lui, il se conduit comme un étranger de passage. Il ne sait jamais ou son rangé les fourchettes … Face à la maladie, un simple rhume arrive à faire courber l’échine à notre Hercule. Chaque fois qu’il se mouche, il semble souffrir le martyr, il entrevoit presque la mort.

Quant à nous femmes, sexe faible selon les autres, nous sommes à l’image du roseau qui plie sous la force du vent mais qui ne rompt  pas. Etre sensible par excellence, la femme a un souci exacerbé du détail. Elle rangera tout selon sa convenance dans la maison. Elle fera un détour de un kilomètre pour économiser 15 cents sur un produit annoncé dans les dépliants publicitaires de la semaine. Pour ce qui est des enfants, l’homme doit s’armer de patience et compréhension pour ne pas craquer. D’abord la mère se positionne en madame je sais tout. Elle surveille donc du coin de l’œil ce que fait le papa à la recherche de la moindre faille. Nous voulons bien qu’il participe, mais attention, en faisant exactement comme nous avons l’habitude de le faire. Dans le cas contraire, c’est la dispute. Las de cette situation, certains hommes finissent par ne même plus oser recommencer. Qu’à cela ne tienne, on fini par le crier partout autour de nous !

Tout cela est volontairement caricatural et exagéré mais montre à suffisance que nous avons tous des bons et des mauvais côtés et que nous pouvons  être complémentaires. En tout cas le huit mars, j’ai bu un bon café à mon honneur.

Laissez votre message !

Rédigez votre message ci-dessous ou créez un rétrolien depuis votre propre site web. Vous pouvez aussi suivre les réponses via le flux RSS.

Pas de spam SVP.

Vous pouvez utiliser ces tags :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les Gravatars sont activés sur ce site. Afin d'en utiliser veillez-vous renregistrer à Gravatar.com.